Numéro gratuit:
0800 74 29 21
Autohuur Roemenië Car rental Romania Mietwagen Rumänien Autohuur Roemenië Biluthyrning Rumänien Location de voitures Roumanie Alquiler de coches Rumania Autonoleggio Romania Billeje Rumænien Bilutleie Romania Autovuokraamo Romania Aluguer de carros Roménia Wypożyczalnia samochodów Rumunia Autovermietung Rumänien Mietauto Rumänien
Location de voitures Roumanie

Location de voitures Roumanie

Accueil

EasyTerra location de voitures est une société indépendante. Notre système compare les tarifs des agences de location de voitures connues afin que vous puissiez réserver une voiture de location bon marché partout dans le monde.

Où aimeriez-vous louer une voiture?

La retourner dans une autre station?

Où voulez-vous retourner votre voiture de location?

Date de prise de possession
à
Date de retour
à
Recherche

Avis récents

Note moyenne: 8.0 / 10
Nombre d'avis: 1
Budget Aéroport de Bucarest-Otopeni

"Service rapide et bons arrangements. Nous avons loué une voiture pour 8 jours par le biais d'EasyTerra.nl. Les accords étaient clairs et précis, aucune surprise par la suite. J'ai reçu la voiture que j'avais réservée au prix convenu. Je recommanderais EasyTerra.nl à tous mes amis."


2015-03-22 22:32
De grandes marques. Comparez et économisez!

"Le plus bas prix n'est pas toujours la meilleure option. EasyTerra m'aide à trouver le bon rapport qualite-prix."

Luc Boyer
Marseille, France

Villes en Roumanie

EasyTerra Location de voitures Roumanie compare les tarifs proposés par différentes agences de location de voitures dans les villes suivantes :

Informations sur l’endroit pour Roumanie

Location voiture Roumanie
Location voiture Roumanie

Introduction

La Roumanie est un des pays d'Europe qui a le mieux conservé son côté rural et authentique. La Roumanie n'est pas seulement le pays du Comte de Dracula, ou un des anciens états du bloc communiste. C'est un pays qui possède des paysages vallonnés avec des prés et des forêts qui montent jusqu’aux sommets rocheuxs des Carpates. Dans la Moldavie on peut trouver des monastères orthodoxes et des châteaux médiévaux. C'est le pays où le Danube se jette dans la Mer Noire.

La capitale Bucarest est la plus grande métropole du pays. Plus de deux millions de personnes vivent ici. Pendant la Seconde guerre mondiale et un tremblement de terre en 1977 la ville a été considérablement endommagée. Grâce à la situation économique qui s'est beaucoup améliorée depuis l'année 2000, la ville s'est modernisée et les vieux quartiers de la ville ont été restaurés. Bucarest a beaucoup à offrir à ses visiteurs avec ses monuments restaurés, ses magasins branchés et une vie nocturne très animée.

Histoire

L'histoire de ce qui, de nos jours, porte le nom de Roumanie, remonte à plusieurs siècles avant notre ère. Des troupes thraces, mieux connues comme les Daciens, s'étaient installées dans l'antique Roumanie. La 'Dacie' est donc l'ancien nom de la Roumanie. Pendant le deuxième siècle av. J.-C les Daciens ont vaillamment combattus pour empêcher les romains de pénétrer l'intérieur du royaume. Ils ont fondé l'empire Dace, qui ne durera pas plus de deux siècles. Finalement le Roi Decebalus fut vaincu. La culture Dace s'est alors mélangée avec la culture romaine. La langue de communication est devenue latine.

Pendant le quatrième et le cinquième siècle les Goths, les Huns et les Bulgares ont migré en Dacie. À partir du dixième siècle les Magyars (les Hongrois) ont commencé à étendre leur empire vers la Dacie. Deux siècles plus tard, toute la Transylvanie est passée sous l'autorité des Magyars.

Dans le quatorzième et le quinzième siècle les Ottomans ont essayé d'envahir la région. Une des figures légendaires qui a joué un rôle dans la lutte contre les Turcs, fut Vlad Tepes dit «l'empaleur». Ce surnom lui a été donné à cause des punitions très brutales qu'il a faites subir à ses sujets. La punition la plus sévère était l'empalement sur un poteau, en faisant attention de ne toucher aucun centre vital. De cette façon, la malheureuse victime pouvait agoniser pendant plusieurs jours avant de mourir. De nos jours, Vlad Tepes est mieux connu comme étant la source d'inspiration de Bram Stoker pour son personnage fictif: le Comte de Dracula.

Au seizième siècle les Turcs ont envahi l'empire hongrois. La conséquence en a été que la Transylvanie fasse alors partie de l'empire ottoman. Les régions de la Valachie et la Moldavie ont ensuite partagé le même destin. Les Turcs ont régné sur la Moldavie et de la Valachie jusqu'au dix-neuvième siècle. La Guerre de Crimée, qui a duré de 1853 à 1856, a renforcé le nationalisme en Roumanie et en 1877 la Roumanie a été déclarée comme un état indépendant. L'ère de la domination ottomane a alors pris fin.

Pendant la Première guerre mondiale la Roumanie s'est battue aux côtés de la Grande-Bretagne, la France et la Russie. L'intention de la Roumanie fut de reprendre la Transylvanie à l'Autriche-Hongrie parce qu'approximativement soixante pour cent des habitants du secteur étaient de descendance roumaine. Quand l'Autriche-Hongrie a été battue en 1918, la Roumanie a pu réaliser son objectif. Cependant, durant la Seconde guerre mondiale la Roumanie perdra cette conquête. La Russie a occupé une partie de la Roumanie et la Transylvanie fut donnée à la Hongrie. Au sud la région Dobrogée fut intégrée à la Bulgarie. Le général roumain Ion Antonescu a poussé le roi Charles II de Roumanie à démissioner. Antonescu a alors fondé un régime dictatorial qui s'est ensuite engagé aux côtés d'Hitler en 1941. Cette alliance eut des conséquences désastreuses pour quatre cent mille Juifs roumains et trente-six mille tziganes qui furent transportés à Auschwitz et vers d'autres camps pour y être assassinés.

En août 1944 la Roumanie s'est soudainement retournée rompant son alliance avec l'Allemagne nazie pour s'engager aux côtés des forces Alliées. Plus de 53 000 allemands ont été capturés. Ce retournement de la Roumanie lui a permis de conserver son indépendance et d'abréger la guerre.

Après la guerre la Transylvanie a été rendue à la Roumanie. La monarchie a été abolie et remplacée par la République socialiste de Roumanie. Le communiste Gheorghe Gheorghiu-Dej a pris le pouvoir. En 1958 les troupes soviétiques ont battu en retraite ce qui a permis à la Roumanie communiste de poursuivre depuis 1960 une politique étrangère indépendante. En 1965, le tristement célèbre Ceausescu est arrivé au pouvoir et a administré le pays de manière destructive et chaotique. En 1974, un régime présidentiel a été mis en place par lui. Il a alors placé son fils, sa femme et trois de ses frères aux plus hautes positions et a gaspillé d'énormes sommes d'argent pour réaliser des projets incohérents. Mis à part la période appelée "l'Âge d'Or" entre la fin des années soixante et le début des années soixante-dix l'économie de la Roumanie s'est détériorée de façon alarmante. En 1989 le peuple roumain s'est révolté contre son dictateur. Ceausescu et sa femme ont finalement dû fuir dans un hélicoptère. Ils ont cependant été attrapés, emprisonnés, jugés et exécutés.

En 1990 a été fondée la république démocratique de Roumanie laquelle a pris les mesures nécessaires pour installer rapidement une économie de marché. Depuis 2004 la Roumanie est membre de l'OTAN et en 2007 elle a rejoint l'Union Européenne. 

Société et culture

Plus de cinquante pour cent des Roumains vivent dans les villes. La population roumaine est assez homogène. Presque quatre-vingt-dix pour cent de la population sont roumains. Les dix pour cent restant sont hongrois, tziganes, allemands et ukrainiens. Une infime minorité provient d'autres nationalités. La plus grande population tzigane du monde vit en Roumanie. La population roumaine considère le fait d'être d'origines différentes comme une opportunité.

Du point de vue religieux la Roumanie est également divisée. La majorité des roumains sont orthodoxes roumains. Environ dix pour cent sont  orthodoxes grecs, catholiques romains, ou protestant. Moins d'un pour cent de la population est juive ou musulmane.

La population roumaine peut être décrite comme étant fière, obstinée et cependant hospitalière. L'histoire et la culture roumaine génèrent au sein de la population un grand patriotisme. Les roumains sont aussi très fiers de la beauté naturelle de leur pays. Le tempérament hospitalier des roumains permet à de nombreux  touristes de découvrir la culture roumaine.

Situation politique

La Roumanie possède une démocratie constitutionnelle. Le parlement est un système bicaméral formé du Sénat (composé de 137 sénateurs) et de la Chambre des députés (composée de 341 députés). Le Président est le chef d'État. Il est élu tous les cinq ans par le peuple au suffrage universel. Le Premier ministre et son gouvernement sont nommés par le président, et doivent être acceptés par le Parlement. Depuis 2004 Traian Basescu est président de la Roumanie. Son mandat se terminera en 2009.

Économie

L'économie de la Roumanie se développe rapidement. Le pays est aussi connu pour posséder une économie offensive.

Le port maritime de Constanta occupe une place importante dans l'économie roumaine. Environ soixante pour cent du commerce extérieur y est effectué.

Sur la côte de la Mer Noire le tourisme est la principale source de revenu. Bucarest et la Transylvanie attirent également beaucoup de touristes. D'autres secteurs importants sont par exemple la fabrication de moteurs, la production de vêtements et l'électronique.

La monnaie de la Roumanie est le Leu. Avant 2011 les roumains échangeront leur Leu pour l'Euro. 

Géographie et climat

La Roumanie est le pays situé le plus à l'est de l'Europe et a une superficie de 237 500 kilomètres carrés qui malgré ses nombreux atouts touristiques est encore préservé du tourisme de masse. Au nord les Carpates pénètrent jusqu'au centre de la Roumanie. Le Moldoveanu qui culmine à 2544 mètres est le sommet le plus élevé du pays. Il existe de nombreuses forêts de conifères et d'arbres à feuilles caduques. Approximativement un tiers de la surface du pays est recouvert par la chaîne montagneuse des Carpates. Au nord du Moldoveanu, se trouve la plaine de Transylvanie, un plateau vallonné entouré de montagnes. Un paysage vallonné s'étend dans le reste de la Roumanie, laquelle est divisée en deux régions: la Valachie et la Moldavie. Les vergers et les vignobles sont alternés avec des champs de céréales et des champs de diverses cultures maraîchères. Au sud le Danube se jette dans la mer, formant le plus grand delta d'Europe. Les ports maritimes les plus importants proches du Danube sont Tulcea et Braila. Le Danube n'est pas le seul fleuve de Roumanie, d’autres fleuves sont par exemple le Proet et l'Olt.

À cause de la fonte des neiges et de fortes pluies, il y a des avalanches chaque printemps dans les montagnes. De temps en temps surviennent soit des inondations soit des tremblements de terre qui peuvent se montrer dévastateurs, comme par exemple le tremblement de terre survenu 1977.

Le climat continental de la Roumanie fait que les hivers sont très froids et les étés très chauds. En hiver il peut y avoir pas mal de brouillard. Entre les mois de décembre et d'avril en général il y a d'abondantes chutes de neige, ce qui permet aux montagnes de la Roumanie d'être un bon secteur pour faire du ski. Sinaia, Predeal et Poiana Brasov sont les stations de sport d'hiver les plus renommées. D'un autre côté, durant l'été chaud et ensoleillé de nombreux touristes se rendent à Neptun et à Mamaia situées sur la Mer Noire pour profiter des belles plages.

Circulation et infrastructure de transport

Les routes en Roumanie ne sont pas bien entretenues. Les conducteurs doivent être prêts à rouler sur des routes couvertes de trous. De plus, le marquage au sol est souvent absent et l'éclairage est souvent insuffisant. Pour le moment, il n'existe que deux autoroutes relativement petites. La première au nord de la capitale de 114 kilomètres entre Bucarest et Ploiesti, et une autre à l'est de 116 kilomètres qui va de Bucarest à Fetesti. Pour pouvoir emprunter ces autoroutes, il est nécessaire d'acheter un macaron à poser sur le pare-brise (Ceux-ci sont en vente dans les stations-service). Cependant aucun péage n'est prélevé pour des routes roumaines. Il n'existe que deux exceptions dans les villes de Cernavodales et Vadu Oiipour où il y a des péages pour traverser les ponts sur le Danube.

À l'intérieur des agglomérations on peut rouler à soixante km/h. À l'extérieur des villes la vitesse maximale est limitée à quatre-vingts km/h. Les limitations de vitesse pour les cyclomoteurs sont respectivement de quarante km/h dans les villes et de cinquante km/h à l'extérieur.

Le réseau de chemins de fer roumain est de très bonne qualité et les prix sont très bon marché. Les trains ont une première et une deuxième classe. Il existe quatre types différents de trains: locaux, interurbains, accelerat et rapides. Les deux derniers types sont les plus rapides. Il est recommandé d'acheter vos billets d'avance.

Les cars sont moins fiables et confortables que les trains. Ils sont souvent surchargés. À cause des grandes quantités de personnes qui voyagent en cars, il est conseillé d'acheter les billets à l'avance. Les bus, les trams et les trolleys sont très commodes. Ils circulent en général de cinq heures du matin à onze heures du soir.

Entre Tulcea et Sulina sur la Mer Noire circule un ferry. Pendant les mois d'été naviguent aussi des bateaux de passagers entre Tulcea et Crisan.

L'Aéroport International de Bucarest se trouve à légèrement plus de quinze kilomètres au nord de la capitale roumaine. Bucarest a un autre aéroport appelé Aéroport Baneasa d'où les voyageurs peuvent voler vers des destinations intérieures. Les vols de Bucarest à Constanta sont principalement prévus en juillet et août. D'autres destinations, comme l'Aéroport Cluj Napoca et l'Aéroport Timisoara, peuvent être atteintes pendant toute l'année. Ces aéroports sont situés à proximité près des localités portant le même nom.

Nourriture et boisson

La cuisine roumaine n'est pas une cuisine très raffinée. Cela ne veut pas dire qu'il soit impossible de profiter d'un dîner agréable en Roumanie. Trois sortes différentes de potage sont très populaires. Le Ciorba de perisoare est fait de boulettes de viande et des légumes. Le ciorba de burta est un potage avec du pouding noir. Et il y a toujours le ciorba de leguma qui est un potage de légumes traditionnel. Les plats roumains typiques sont toujours préparés à base de viande. Différents types de ragoûts sont faits avec différentes sortes de viande et des boulettes de viande grillées.

Il peut être difficile d'avoir l'opportunité de goûter la véritable nourriture traditionnelle. Beaucoup de plats possèdent un goût prononcé et cela peut donc réservé quelques surprises. Les Ardei umpluti par exemple, sont des piments doux délicieusement farcis. Le Sarmale est un plat semblable réalisé avec des feuilles de vigne -ou des feuilles de laitue- qui sont farcies avec un mélange de riz et de viande.

Avant qu'ils ne commencent leurs dîners, les Roumains boivent souvent un verre de Tuica, un alcool réalisé à base de pruneaux. Au dîner on peut aussi déguster de délicieux vins roumains. Les régions vinicoles sont dispersées dans tout le pays. Les productions de vin sont de différentes qualités. Les régions les plus célèbres pour leur production de bons vins sont la plaine de Transylvanie et la Moldavie. En Roumanie, c'est depuis l'époque de l'antiquité romaine que l'on cultive le raisin pour la fabrication du vin. Pendant l'ère communiste, le secteur de la viticulture a énormément souffert. C'est la raison pour laquelle la Roumanie n'est toujours pas très connue pour se production de vin. Actuellement, il est porté beaucoup d'attention et un grand soin pour améliorer la qualité de la production. Ainsi, ceux qui apprécient le bon vin peuvent sans risque déguster un verre de vin blanc ou rouge en Roumanie.

Fuseau horaire

La Roumanie est au fuseau horaire GMT/UTC + 2. À la fin mars, l'horloge est avancée d'une heure et fin octobre elle est retardée de nouveau. Il existe une heure de différence entre la Roumanie et les pays limitrophes comme la Hongrie, le Monténégro et la Serbie.

Hébergements

Les hôtels en Roumanie sont classifiés par le système d'étoiles bien connu. Même les chambres modestes avec une ou même sans aucune étoile sont d'habitude propres. Dans cette catégorie les installations sanitaires doivent souvent être partagées avec les autres chambres. Les chambres dans les hôtels avec deux ou plus d'étoiles sont équipées d'une salle de bains privée. Le petit-déjeuner est normalement inclus dans le prix de la chambre.

Ces dernières années, de plus en plus d’auberges de jeunesse ont été fondées. Elles sont dispersées dans tout le pays.

Il y a aussi beaucoup de campings en Roumanie. La plupart d'entre eux sont ouverts de mai jusqu'à septembre. Tous les campings ne possèdent pas d’installations sanitaires. Certains campings offrent aussi la possibilité de louer une cabane. Ceux-ci sont appelés popas truistic.

Il y a aussi un vaste réseau de refuges dans les montagnes. Dans plupart d'entre eux il y a non seulement la possibilité de dormir, mais aussi de manger. Il n'y a nullement besoin de réserver un lit.

Les gens du pays s'approchent spontanément des touristes pour leur offrir des chambres. Les Bed & Breakfast sont aussi très populaires dans le pays, en Roumanie on les appelle: pensiune. La classification des Bed & Breakfast n'est pas faite avec des étoiles, mais avec des pâquerettes. La quantité minimale de pâquerettes est une pâquerette alors que les meilleurs endroits obtiennent trois pâquerettes. On peut trouver plus d'informations sur l'emplacement des Bed & Breakfast dans les offices du tourisme.

Sources externes

Pour plus d'informations sur la Roumanie nous recommandons Google et les sources suivantes:  

  • Wikipédia, Roumanie
  • RoNTO, le site national officiel de la Roumanie destiné aux voyageurs et aux touristes